Faire ses études dans une société perverse

Louange à Allah

Si la situation à l’université est comme vous l’avez décrite, il n’est pas permis à la fille d’y faire des études ni de la fréquenter. La règle religieuse stipule ceci : « Point d’obéissance pour une créature dans la désobéissance au Créateur ». Elle ne doit pas obéir à sa mère dans cette affaire. Elle doit plutôt essayer doucement de la convaincre de la prohibition qui frappe sa volonté. À ce propos, Allah le Puissant, le Majestueux dit : « Et si tous deux te forcent à M’ associer ce dont tu n’ as aucune connaissance, alors ne leur obéis pas; mais reste avec eux ici-bas de façon convenable. Et suis le sentier de celui qui se tourne vers Moi. Vers Moi, ensuite, est votre retour, et alors Je vous informerai de ce que vous faisiez « . » (Coran, 31 :15)

Si la mère n’accepte pas les explications de sa fille, il n’est pas permis à celle-ci de lui obéir et elle ne commet aucun péché dans ce cas, s’il plaît à Allah.

Mais il y a là une observation à faire : il ne vous est pas permis de vous adresser directement à cette fille ni de vous asseoir avec elle avant la conclusion du mariage. Car Allah, le Puissant, le Majestueux vous l’interdit. À ce propos le Prophète (bénédiction et salut soient sur vous) dit : « Evitez d’entrer chez les femmes (seules) » et : « Aucun homme ne reste en tête à tête avec une femme sans que Satan soit leur troisième (compagnon) » Méfiez-vous-en.

S’agissant de votre émigration, cherchez une terre sur laquelle vous serez en mesure d’observer les pratiques cultuelles édictées par Allah, le Puissant, le Majestueux, un pays où la sécurité sera assurée aussi bien pour votre personne que pour votre pratique religieuse, un endroit où vous puissiez trouver une aide qui permette d’obéir à votre Maître sans être troublé excessivement. Allah est celui qui assiste et guide. Il n’y a point de dieu en dehors de Lui

Laisser un commentaire